Naviguez en cliquant sur les mots soulignés : bon voyage

 

En tous lieux et à toutes époques, il y eut des chercheurs de vérités, sincères et persévérants qui - comme vous - étaient en quête de réponses aux grandes ques­tions posées par la vie et l’univers.

Comme vous, nombre d’entre eux restaient insatisfaits des réponses qu'ils trouvaient auprès des savants et des érudits en toutes les disciplines, et ici et là dans leur environnement.

Ils avaient le vague sentiment d’être engagés dans une profonde et sombre forêt, dont la sortie ne pouvait être envisagée que par le haut…

 

 

Ils essayaient donc et malgré tout de s’élever, et par tous les moyens…

Mais hélas, sans succès.

La plupart d’entre eux, faute de pouvoir s’orienter…

 

 

… échouaient dans leur recherche, abandonnaient, ou s’épuisaient durant leur existence à marcher en rond…

 

 

D’autres, comme certain(e)s d’entre vous, vivaient dans une gêne désagréable et une pénible incompréhension

 

 

 

 

…ou avaient le profond sentiment d’être exilés, comme isolés dans un monde à eux étranger…

 

 

Ils appelaient de tous côtés, avec l’espoir d’être, sinon aidés, au moins entendus ou compris… mais en vain.

 

 

Confrontés à tant de surdité et d’absurdité, quelques-uns continuaient à marcher comme ils le pouvaient, dans un monde leur paraissant uniquement composé de somnambules,

 

       

 

ou de machines robotisées,

 

et rejoignaient amèrement leur rang au milieu des rameurs…

 

 

Mais d’autres, n’y parvenant pas, s’engageaient alors par désespoir dans la violence ou dans l’autodestruction… jusqu’à l’échec final.

 

 

Quelques uns, par orgueil peut-être, relevaient la tête et se jouaient la comédie du surhomme, de la réussite exemplaire, de l’exceptionnelle destinée, évidemment due à leur talent personnel, à leur brillante intelligence, ou à leur supériorité naturelle…

Mais jusqu’à une rupture qui ne manquait jamais d’arriver !

Heureusement, en tous lieux et à toutes époques, pour les plus chanceux , il y eut toujours quelques écoles aussi discrètes qu’efficientes chargées de répondre à leurs attentes.

 

 

Celles-ci eurent toujours pour tâche exclusive de dispenser les enseignements les plus nécessaires à la sauvegarde physique, morale, intellectuelle et spirituelle de l'homme et de l'Humanité.

 

 

Ces centres d’enseignement, appelés Ecoles de Mystères dans l’Antiquité, répondant à la soif de connaissance des aspirants, ont constamment appliqué les mêmes règles et toujours obtenus les mêmes résultats :

 

l’émancipation de l’être humain et son élévation vers son ultimité véritable, totalement insoupçonnée du monde savant.

 

 

Pour leur bonheur, certains de ces chercheurs insatisfaits furent donc un jour ou l'autre en contact avec l'un de ces très rares centres d'enseignement, où ils purent enfin recevoir une instruction, une éducation et un entraînement spécifiques, à la hauteur de leurs attentes et capacités, et ainsi accéder - grâce à leur effort et à leur ténacité - aux réponses tant attendues…

 

 

Cette éducation et ces savoirs, protégés par des secrets, ont été désignés en tous temps et partout comme étant la Sagesse Eternelle.

 

 

Ils sont demeurés intacts depuis des millénaires dans ces centres, afin de pouvoir à tout moment aider les aspirants à s’élever vers la Connaissance menant à la Transcendance

 

 

Sagesse parce que la vertu y guide l'intelligence, et éternelle parce transcendante et parfaitement insensible aux mutations dues au temps et aux évènements.

 

 

Connaissance, parce fréquenter assidûment et longuement la Sagesse éternelle amène, grâce à elle, avec elle et en elle, à une nouvelle naissance, dans un autre plan de conscience et d’existence plus élevés.

 

 

Cette Sagesse éternelle n'est pas un produit de la pensée humaine : elle est écrite par le Créateur sur le visage de la Nature, afin que chacun puisse la lire, s'il en est capable.

 

 

Chacun pourrait y accéder, s’il pouvait étudier pendant plusieurs milliers d’années, mais même en disposant d’une intelligence exceptionnelle,  d’une culture extrêmement vaste et profonde, et d’une imagination hors norme, le monde est ainsi fait qu’il faut compter avec autrui pour découvrir et  apprendre la voie de la Sagesse éternelle.

 

 

Il faut, de plus, s’y maintenir suffisamment longtemps et haut pour qu’elle imprègne l’être ; d’abord épisodiquement et avec efforts puis, petit à petit, entièrement et définitivement, sans aucune difficulté : naturellement.

 

Asther, Arts et Sciences de la Tradition HERmétique,

est une école de la

Sagesse éternelle.

 

 

 

Elle diffuse les Arts et les Sciences de la Tradition HERmétique

 

 

 

QU’EST-CE QUE LA TRADITION HERMÉTIQUE ?

 

Le système hermétique tire son nom d'Hermès Trismé­giste, l’héritier de Thoth, le Maître des connaissances dans l’ancienne Egypte, et le transmetteur de la tradition ésotérique occidentale immémoriale.

 

 

Ce personnage, réputé mythique, que les anciens Egyptiens ont d’abord nommé Djehouty, que les Grecs ont ensuite désignés sous le nom d’Hermès et les Latins de Mercure, a légué à l’homme de la Terre ce qui, depuis les débuts de notre ère, a reçu le nom de tradition hermétique.

 

C’est lui, Hermès,  le grand bienfaiteur et le protecteur du genre humain, l’inventeur de l’écriture, le promoteur des arts et des sciences ; c’est encore lui le gardien et le transmetteur - le diffuseur - des enseignements de la Sagesse éternelle.

 

 

En effet, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles soient venues, toutes les méthodes qui permirent de tous temps et en tous lieux à l’homme d’opérer sa propre transformation et de s’accomplir puisent leurs sources dans les instructions de la Sagesse éternelle, dont Hermès Trismégiste fut le vecteur pour cette partie du monde et pour cette époque.

 

Si un grand nombre d’arts et de sciences traditionnels ont été dégradés et dévoyés, par ignorance, orgueil ou cupidité, jusqu’à parfois être utilisés à l’inverse de leurs objectifs originels, il n’en reste pas moins que leur efficacité est restée totalement indemne.

 

Ainsi,  l’enseignement traditionnel dit hermétique demeure de nos jours le vecteur culturel le plus étendu, le plus profond, le plus complet, le plus performant, le plus nécessaire et le plus ancien sur la Terre.

 

 

Il reste cependant inconnu de la plupart, car il est aussi le plus impénétrable.

 

 

C’est précisément pour cette raison qu’il porte ce qualificatif d’hermétique, désignant une ouverture ou un passage fermés, réputés infranchissables, voire même inaccessibles.

 

 

Cet enseignement n’est cependant aucunement secret.

 

Il est même public et livré à tous sans exception.

 

À tel point que tous en voient et en entendent les leçons chaque jour, mais sans le savoir, sans s’en apercevoir, et sans même pouvoir le reconnaître.

 

 

C’est parce que les Sages des temps anciens, imitant en cela la Divinité, les ont toujours offertes selon trois modalités aussi efficaces qu’incontournables, établies pour le bien de tous, et qui consistent à :

 

dire sans dire, montrer sans montrer, cacher sans cacher…

 

 

·        Très rares sont ceux qui ont connu cet enseignement ou en connaissent l’existence.

 

·        Plus rares encore sont ceux qui en ont bénéficié ou en bénéficient.

 

·        Les historiens les mieux informés, les enquêteurs les plus tenaces et les plus perspicaces n’en ont connu et n’en connaîtront au mieux que l’apparence et le vernis, et n’en supputeront valablement que les éléments les plus superficiels.

 

De cet enseignement sont pourtant issus la plupart des mythes,

 

 

l’essentiel des contes et des légendes populaires,

 

 

ainsi que la quasi totalité des philosophies et des religions.

 

 

 

Les multiples formes d’expression traditionnelle – notamment à travers chiffres, lettres, couleurs et formes – sont nées de l’enseignement hermétique ou en sont une partie, sous les aspects encore plus obscurs et énigmatiques de ce que l’on appelle de nos jours sans grand discernement ; symboles,  symboliques, emblématique, glyptique, cryptographie, codologies secrètes, écrits à clés ou énigmes littéraires et picturales, cabale ou kabbale, jeux et traditions festives, dont il possède et utilise seul toutes les clefs, par le fait même qu’il en a bien souvent été l’unique créateur et le propagateur.

 

 

C’est pour cela que la plupart des grands édifices – sacrés ou non – et leurs décors ou illustrations (nom, implantation, orientation, architecture, sculpture, peinture, vitraux, jardins, etc.), ainsi que les rites ou liturgies particulières qui s’y donnent – en public ou en privé – restent la plupart du temps incompréhensibles, même à ceux qui les pratiquent où dont le métier est de les étudier.

 

 

Presque tous les mystères locaux, de nature historique, trésoraire ou épigraphique émanent de l’enseignement hermétique.

 

 

Ceux-ci ont le plus souvent été créés pour attirer l’attention des plus curieux et des plus perspicaces, afin qu’ils se désignent par eux-mêmes à travers leurs qualités, ou comprennent et découvrent vers quels objectifs les emmènent ces énigmes, ou encore afin de dénoncer certains crimes ou mensonges historiques, sans entrer pour cela dans des polémiques stériles et vénéneuses...

 

 

Très généralement, ces énigmes sont comme collées sur des faits, qu’elles  tendent à pérenniser afin de leur éviter l’oubli et l’occultation volontaire (les fameux secrets de Rennes-le-Château, par exemple, d’où sont issus les thèmes du Da Vinci Code, de Dan Brown, le livre le plus édité après la Bible).

 

 

On doit à l’enseignement hermétique la plupart des jeux (cartes, tarots, échecs et dames, jeu de l’oie, marelle, go, et de très nombreux autres), – aussi agréable qu’utiles et anodins – qui sont les supports et les véhicules de cet enseignement fermé.

 

 

De lui proviennent encore un grand nombre de disciplines plus ou moins connues sous les noms quelquefois abâtardis et livrés au commerce d’alchimie, astrologie, magie, occultisme, ésotérisme, radiesthésie, magnétisme, hypnose, médecines naturelles, théurgie, etc.

 

 

 

Toutes orientées à l’origine vers l’amélioration de l’Homme, et non vers un pouvoir illusoire (politique, militaire, technologique, économique, psychologique ou autre), celles-ci ne sont en réalité que les bribes éparses et incomprises de cet enseignement immémorial et discret, chargé de protéger et de propager efficacement la sagesse et la science des Anciens à travers l’espace et le temps.

 

Il en constitue l’unique clef de compréhension, le cœur, la pertinence, la vitalité et la longévité.

 

 

Grâce à cet enseignement, et depuis l’antiquité la plus reculée, de nombreuses personnes ont ainsi pu s’orienter selon leur véritable nature, ont pu atteindre leurs pleines capacités et offrir à l’humanité entière le fruit de leurs efforts.

 

ORIGINES DU SAVOIR HERMÉTIQUE

 

Il n’existe encore actuellement aucun document authentique et connu faisant état des origines historiques, géographiques et conceptuelles précises de ce que l’on appelle sans presque le connaître hermétisme.

 

Pour notre ère, celui-ci semble naître dans - ou être relayé par - l’ancienne Égypte, l’antique Chine, et le Yucatan (région du Mexique moderne), puis imprégner plus particulièrement l’Europe occidentale

 

 

 

 

Ces trois lieux, qui ont vu évoluer d’originales et brillantes civilisations, ont eu de très nombreux points communs, que la science contemporaine s’applique pourtant à ne pas vouloir considérer : chacun d’entre eux a en effet utilisé une écriture dite hiéroglyphique, a possédé une pratique alchimique, chimique et physique cohérente et efficace, des méthodes mathématiques évoluées et complémentaires - quelquefois totalement inconnues des mathématiciens modernes -, une astrologie au zodiaque animalier, une astronomie et une médecine fort développées et efficientes, un calendrier rituel et festif extrêmement précis, un très riche fonds légendaire et mythologique actif, des divinités multiples – cependant issues d’un unique Être Créateur - figurant les forces de la nature, l’enterrement des défunts momifiés, des pyramides servant à la fois, semble-t-il, de tombe et d’observatoires astronomiques, etc.

On remarquera de plus que ces trois civilisations reposaient sur la notion de séparation équilibrée des pouvoirs : d’un côté un pouvoir militaire et séculier, entretenu par l’impôt et la conscription, et de l’autre un pouvoir sacerdotal et spirituel dénué de propriétés et indépendant juridiquement, seulement apte à recevoir des legs ou des dons.

 

 

Par ailleurs, si la plupart des dirigeants et des souverains de ces nations furent des hommes, les femmes dans leur ensemble n’ont jamais été considérées comme étant inférieures à ceux-ci, et en quoi que ce soit : elles aussi accédaient à l’état sacerdotal, totalement et pleinement.

 

 

En dernier lieu, ces trois cultures ont prétendu et revendiqué avoir reçu leurs structures sociales et leurs connaissances de dieux instructeurs venus du ciel, différents du Dieu Créateur unique, mais issus et totalement assujettis à Lui…

 

POURQUOI UN ENSEIGNEMENT PUBLIC MAIS FERMÉ ?

 

Pour conserver son efficience à travers le temps et l’espace, et être pleinement disponible et utile au genre humain dans son ensemble, l’enseignement hermétique doit demeurer totalement impénétrable, et pourtant aussi accessible que possible à tout un chacun sans exception.

 

C’est ainsi que, tel un Sphinx, il a offert et offre encore toujours et partout ses nombreuses et profondes énigmes, comme autant de leçons aussi publiques que gratuites.

 

Visibles ou audibles à tous en tous temps et en tous lieux, depuis un très grand nombre de milliers d’années, et aussi ingénieuses que salutaires, celles-ci sollicitent la curiosité et la réflexion des hommes comme des femmes, des jeunes comme des vieux, et attendent que ceux-ci tentent de les pénétrer et de les résoudre, pour leur plus grand bien.

 

C’est parce que l’enseignement hermétique a créé son langage propre, il y a de très nombreux millénaires, qu’il peut rester parfaitement hermétique, c’est-à-dire totalement fermé et incompréhensible, à l’égal d’une langue étrangère à celui qui la lit et l’écoute, pourtant constituée de sons et de signes parfaitement connus de lui…

 

En revanche, chaque génération humaine - libéralement mais secrètement - a reçu cet enseignement, comme un héritage précieux, le plus souvent par voie familiale ou de métier, ou encore par amitié, et l’a fidèlement et totalement transmis selon des modalités spécifiques toutes aussi inconnues que les réels contenus de cet enseignement.

 

Certains de ces héritiers cependant, dans l’impossibilité d’utiliser ces voies de transmission, en ont écrit et décrit les éléments, alors que d’autres ont transmis leur savoir à travers leur art ou par le biais de leur science, mais tous - évidemment - sous une forme appropriée secrète et exclusivement accessible à d’autres hermétistes.

 

C’est uniquement la connaissance de ce langage spécifique, de cet idiome particulier, appris sous la tutelle d’un ancien et directement sur les monuments eux-mêmes, héritage historique concret libéralement accessible à tous, qui permet d’ouvrir la forteresse hermétique.

 

De ce point de vue, en tant qu’entité géographique, historique, linguistique et globalement culturelle, la France est - de loin comme de près - le pays le plus abondamment et le mieux pourvu.

 

 

Elle est en effet l’unique héritière directe des enseignements hermétiques, qui ont transité entre autres par l’ancienne Egypte, la Chine, le Mexique et l’Amérique centrale et du Sud, par les Grecs, les Druides, les Celtes, les Hébreux, etc. : on y trouve donc - bien que cela puisse paraître incroyable et d’une insupportable vanité - d’importantes et nombreuses traces de culture égyptienne, chinoise, grecque, latine, druidique, hébraïque, mais aussi sumérienne, chaldéenne, hindoue et bien d’autres, quelquefois très nettement et fortement inscrites, notamment dans sa capitale… Paris en Île de France

 

Ce pays détient donc et ainsi, pour cette présence qui la désigne à tous, la responsabilité et le privilège de ce dépôt et de sa propagation, et en demeure la seule source légitime de par le monde pour notre époque.

 

De nombreuses associations ou sociétés dites secrètes ou occultes se sont prévalues et se prévalent encore d’une prétendue filiation ou d’une appartenance à l’hermétisme et à son enseignement, en imitant autant qu’elles le peuvent des intitulés traditionnels, des formes d’expression spécifiques à cet enseignement, et allant jusqu’à s’approprier sans scrupules des éléments culturels qui leurs sont totalement étrangers : ce ne sont là qu’emprunts abusifs de notoriété et de prestige, destinés à les valoriser ou à les anoblir, en leur conférant une plus-value culturelle et morale, voire même une ancienneté, dont elles sont dépourvues, qui peut éventuellement les mettre à l’abri d’accusations de manipulations, de subversion ou d’extorsion de fonds, ce qui est le plus souvent leur vrai but.

 

Est-il besoin de préciser que tous ces groupuscules ou sociétés – tout comme les institutions savantes reconnues – ignorent totalement les origines, les moyens, les méthodes et les buts de l’hermétisme, et les ignoreront toujours.

 

À cet égard, les hermétistes engagent donc toute personne à rester très vigilante vis-à-vis de telles associations, sociétés, de tels groupes ou ordres soi-disant occultes ou secrets, dont les buts sont souvent aussi flous que les moyens sont obscurs, et dont les enseignements ne sont au mieux que des emprunts frauduleux à l’hermétisme, mais incomplets et par conséquent inefficaces… mais non dépourvus de rentabilité.

Ainsi ne saurait-on en aucun cas confondre l’enseignement hermétique avec les prétendues connaissances occultes dévoilées par quelque secte ou société secrète quelles qu’elles soient, et quoi qu’elles prétendent.

 

***

L’enseignement hermétique, gardé,  protégé et diffusé selon ses propres méthodes,

 

continue discrètement et efficacement, quoi que l’on dise et quoi qu’il se passe, à nourrir ceux seuls qui désirent librement y accéder, et s’engagent à le respecter et à l’honorer en le mettant en action sans jamais en parler, quelles que soient leur condition et leur situation.

 

Cela n’engage personne à modifier en quoi que ce soit – ou à renoncer à – ses convictions religieuses, ses opinions politiques ou ses appartenances et engagements antérieurs : cet enseignement amènera cependant la plupart à des prises de conscience engageant vigoureusement au changement d’orientation d’opinion ou de vie, mais ceci, entièrement librement.

 

Par ailleurs, l’enseignement ici proposé est le seul qui ait franchi le temps et l’espace sans subir d’altérations et de mutilations.

 

Il demeure aussi le seul dont l’efficacité et la vérité peuvent être démontrées à tous et à tout moment…

 

Ceux qui suivront fidèlement l’enseignement hermétique s’apercevront d’ailleurs rapidement que lui seul est en mesure d’éclaircir toutes les énigmes et que, si tous ont emprunté à cet enseignement traditionnel, celui-ci ne doit rien a personne.

 

NÉCESSITÉ DE L’EXPRESSION ÉNIGMATIQUE

 

Cet enseignement est dit hermétique parce que nul ne saurait le pénétrer ou s’en approprier les contenus, quels que soient ses moyens, sa volonté, sa culture et son intelligence, sans y être préalablement invité puis longuement, très largement et profondément préparé puis instruit.

 

En effet, les moyens de résoudre les énigmes hermétiques, offertes à tous tout le temps et qui constituent une grande part de cet enseignement, sont véritablement inaccessibles à quiconque n’a pas longtemps et assidûment suivi la formation adéquate, selon une méthodologie issue d’une tradition multimillénaire éprouvée, par ailleurs réputée d’une spectaculaire efficacité.

 

D’autre part, du fait des potentiels réellement dangereux de ces enseignements pour les ignorants, il convient - encore de nos jours - d'être le plus discret possible à leur égard.

 

Pour accéder à cet enseignement, il faut au minimum acquérir la vertu authentique, seule capable de guider utilement et définitivement l’intelligence, bien plus loin et plus sûrement que celle-ci ne le fera jamais par elle-même.

 

Mais parce que, de nos jours, la vertu spontanée se rencontre beaucoup plus rarement que l’intelligence, il y a lieu de la faire croître, et de lui assurer développement et affermissement, en la sollicitant sans cesse et en la mettant constamment à l’épreuve.

 

Et puisque l’intelligence est capable d’imiter la vertu avec une grande perfection, il convient de constamment soumettre l’impétrant à la probation du temps, quelquefois par la frustration, ainsi que par la tentation, sous toutes leurs formes.

 

Ne sont donc admis à l’étude véritable que celles et ceux seuls qui, minutieusement et patiemment choisis puis longuement éprouvés, sont capables d’orienter librement et définitivement leur existence vers une culmination individuelle en total accord avec les lois naturelles.

 

Et advienne que pourra…

 

Que l’on soit doué importe peu, pourvu que l’on soit sincère, disponible et travailleur : ici, ce n’est pas la quantité qui prévaut, mais la qualité.

 

C’est ainsi que certains ambitieux réussiront là où d’autres échoueront ; certains, peu motivés, parviendront, alors que d’autres, bien plus enthousiastes, s’arrêteront en chemin et renonceront.

 

Par ailleurs, d’aucuns, persuadés qu’ils sont dans le bon chemin et qu’ils suivent la bonne voie – alors qu’ils sont tout entier dans l’erreur – se perdront, alors que d’autres, ignorant qu’ils poursuivent le bon but sur le bon chemin, au bon rythme et grâce à la bonne méthode, se verront totalement transformés…

 

Quelles que soient les qualités intellectuelles de celle ou de celui qui chemine, si cette personne est pure d’intention, assidue, consciencieuse et travailleuse, ce pèlerinage la transmutera, et quel que soit le chemin, car l’œuvre fait l’ouvrier(e), tout comme l’ouvrier(e) fait l’œuvre…

 

MODALITÉS DE TRANSMISSION DE LA SAGESSE ÉTERNELLE

 

Dans les époques antérieures troublées, la transmission orale ou écrite des enseignements spirituels traditionnels était difficile et aléatoire.

 

 

À ces époques, que ce soit en Orient ou en Occident, le chercheur isolé devait courageusement partir à la recherche d’un Maître ; ayant souvent tout abandonné, il errait au prix de nom­breuses épreuves, de grands dangers, de grands frais et perdait beaucoup d’énergie et de temps, quand il n’était pas abusé, volé  et trahi.

 

Les enseignements secrets n'étaient en effet légués qu'à des hommes et des femmes dûment choisis et longuement testés, qui de plus avaient fait vœu de garder les secrets toute la durée de leur existence, quoi qu'il se passe, et parfois au prix de celle-ci.

 

Certains d'entre eux en écrivirent les arcanes, mais dans un langage spécifique, totalement inaccessible à qui ne l'a pas longuement étudié.

 

 

Ce langage est encore appelé, entre autres, Cabale hermétique,

 

 

ou Langue des Oiseaux,

 

 

Il ouvre et ferme le sanctuaire des connaissances de la Sagesse éternelle en même temps qu'il les protège.

 

Les secrets initiatiques étaient uniquement véhiculés grâce à cet idiome particulier, et ces formulations étaient alors indispensables, notamment à cause des sanctions infligées à ceux qui allaient au delà des restrictions à la liberté de pensée imposées par les institutions religieuses et les autorités militaro-politiques dominantes

 

Par ailleurs, et jusqu'à présent, les grands et profonds secrets issus de la Sagesse éternelle avaient été soigneusement gardés à l'abri des curieux, même capables, sincères et droits, car estimés s'intéresser à la spiritualité de façon par trop superficielle et épisodique.

 

 

Beaucoup de choses qui, autrefois, ne pou­vaient être transmises que de bouche à oreille et avec circonspection peuvent être désormais communiquées relativement ouvertement.

 

 

Mais si de nos jours il n'est plus nécessaire que ces secrets soient si rigoureusement gardés, si un serment de silence absolu et définitif n’est pas exigé, il est cependant encore utile et bienvenu.

 

 

A cette simple condition, et grâce aux procédés de communica­tion modernes, tous ceux qui le souhaitent vraiment peuvent recevoir ce type d’enseigne­ment, qui était autrefois le privilège de quelques rares élus.

 

 

CE QUI EST TRANSMISSIBLE ET CE QUI NE L’EST PAS

 

Dans cet enseignement figurent de grands et profonds secrets, qui ne peuvent être transmis par la parole ou par l'écrit.

Ceux-là n’ont pas besoin d’être protégés, et jamais aucun engagement au secret n'a été imposé à leur égard par les gardiens de la Sagesse Eter­nelle.

 

En d’autres termes, le silence sur ces informations n'est aucunement le résultat d'une rétention d'information délibérée ; il résulte simplement de l’incapacité naturelle de la masse humaine à comprendre les concepts et les rai­sonnements qu'exige cette science à un certain niveau sans y avoir été progressivement amené.

 

Ainsi, les enseignants et gardiens de la Sagesse Eternelle ne peuvent pas plus dévoiler ces connaissances aux hommes et aux femmes non initiés que les professionnels de la science ne peuvent communiquer leurs savoirs scientifiques théoriques et pratiques à des enfants du cours préparatoire : on ne peut les atteindre qu’en se transformant soi-même pour y accéder…

 

 

Ainsi, le travail de ces écoles ésotériques est essentiellement pratique : en effet, si l'étudiant reçoit une connaissance théorique, il doit aussitôt en mettre en oeuvre les applications et réaliser des travaux expérimentaux, afin d'apprendre surtout par l’observation directe intérieure et donc, par l'expé­rience.

 

 

La connaissance théorique seule est incomplète, et en effet beaucoup moins utile que la connaissance pratique directe et expérimentale : comment - par exemple - connaître les effets de la faim, de la peur, du doute, de l'isolement, de l’humiliation, de l’épuisement, de l’envie, de la jalousie (etc.), sans les éprouver directement en soi-même ?

 

De cette manière et en persévérant, l'étudiant acquiert progressivement une connaissance véritable et une plus grande maîtrise de lui-même, d'abord dans les petites choses puis dans les grandes : il s’aperçoit ainsi à quel point il influence et génère sa propre évolution et son destin.

 

En effet, l’enseignement traditionnel ne vise pas l’avoir, mais l’être, jusqu’à la transmutation complète et définitive de celui-ci, qui accède alors aux plans supérieurs de la vie.

 

Afin que nul ne puisse penser que la réalisation spirituelle que l'on est en droit d'attendre en suivant l’enseignement traditionnel s'acquiert aisément, il convient d’insister encore et de préciser que la pureté, la volonté et le travail assidu sont les seules mesures de l'accomplis­sement.

 

QUELLES SONT LES BONNES DISPOSITIONS POUR ÊTRE ENSEIGNÉ(E) ?

 

Désirer la guérison, l’amour, la paix, la connaissance ou un charisme, même avec sincérité, persévérance et opiniâtreté, n'est pas suffisant, et ne conduira à coup sûr qu'à l'échec.

 

Pour réussir dans ce travail, les buts personnels doivent précisément correspondre à ceux - trans-personnels et intemporels - définis par cet enseignement, qui sont ceux de la Nature elle-même, et non pas uniquement à des vues égoïstes.

 

Aussi ne recherchons-nous que des personnes ayant de profondes et durables motivations, authentiquement désireuses de se transformer par elles-mêmes, et qui persévéreront dans le travail sans se contenter de rester en surface.

 

CE QU’EST ET N’EST PAS ASTHER

 

Asther, Arts et Sciences de la Tradition HERmétique, est une école initiatique dans le prolongement des anciennes Ecoles de Mystère de l’Antiquité : c’est une voie, un chemin vers l’accomplissement de soi, vers l’ultimité humaine, vers l’obtention de la transcendance promise à l’Homme depuis l’aube des temps par le Créateur.

 

Asther ne propose de refaire l'univers de quiconque à sa place, mais rend accessibles les clés de la Connaissance qui, seule, permet d’accomplir un travail transformateur et salvateur sur soi-même.

 

 

Ses méthodes et enseignements ne visent qu’à faire accéder quiconque le demande avec pureté de mœurs et d’intention à sa propre transformation.

 

En d’autres termes, les méthodes et  les enseignements mis en œuvre par Asther se perpétuent et sont actualisés exclusivement pour l’aide individuelle et collective à l’accomplissement, et en aucun cas à d’autres fins.

 

En outre, Asther optimise cette possibilité de réalisation grâce à l'Aide Intérieure que confère le lien avec une authentique Ecole de Mystères.

 

EN RÉSUMÉ :

 

Comme beaucoup d’hommes et de femmes, un élan fondamental vous habite, et vous fait rechercher la lumière, la paix, la beauté, la compréhension, la sagesse, la connaissance de vous-même, de la nature et de l'univers.

 

 

Vous ne trouvez cependant pas de réponses satisfaisantes à vos questions…

 

 

Les Ecoles de Mystères sont - et ont toujours été - les dépositaires de connaissances particulières qui sont les clefs de la réalisation de ce que vous recherchez.

 

 

Leur objectif exclusif est de mettre ces clefs entre les mains de celles et ceux qui sont prêts à la recevoir et à agir grâce à elle.

 

 

Cependant, pour cela et entre autres, il faut étudier les disciplines traditionnelles, protégées par un langage cabalistique qui ouvre et ferme les portes du sanctuaire de la Sagesse éternelle

 

 

Ce savoir particulier permet de connaître ses propres capacités d’adaptation et de création, d’accroître sa santé, d’augmenter son efficience, d’acquérir la maîtrise de soi-même et de son environnement, d'élaborer et bâtir un genre de monde dans lequel mieux vivre, et à terme, d’accéder à la transcendance.

 

 

Grâce à cet enseignement :

 

·        vous développez votre attention, ce qui vous donne une meilleure mémoire et une meilleure capacité d'implication et de réaction en temps réel.

 

·        votre compréhension s'accroît, s’élargit, s’approfondit et vous prenez mieux conscience de vos motivations profondes.

 

·        votre capacité à anticiper les effets futurs des causes présentes grandit, vous apportant un meilleur discernement devant les choix à faire.

 

·        une pertinence ac­crue s’installe petit à petit, et concourt à vous donner la capacité de penser de manière plus lo­gique, plus claire, plus rapide et plus sûre.

 

·        vous apprenez et comprenez la relation créatrice vitale entre le sentiment et la pensée, de telle sorte que vous pouvez l’utili­ser pour modifier et créer votre propre destin.

 

·        vous acceptez les épreuves, même injustes en apparence, comme autant de leçons et de moyens d'atteindre de nouveaux niveaux de compréhension et de maîtrise, tous utiles – voire indispensables - dans votre progression.

 

·        la peur de la mort se dissipe pour laisser place à une certitude intuitive de la vérité du chemin choisi, à l’espoir, à la confiance en vous-même  et dans le monde : d'un seul coup, l'obscurité fait place à la lumière, à la chaleur, à la joie, à la vie…

 

 

·        vous êtes alors à pied d’œuvre, et accédez progressivement – presque insensiblement - à un niveau de conscience et à un potentiel plus élevés, capables de vous donner accès à une connaissance directe des réponses aux questions éternelles de l'âme : " Qui suis-je ? D'où viens-je ? Où vais-je ? Pourquoi cela ? "

 

 

 

LA PROMESSE D’UNE CONSCIENCE DE PLUS EN PLUS ÉTENDUE

 

Toute réalisation spirituelle est atteinte par l'expansion de la conscience éveillée, que l'on nomme parfois éveil, et dans un sens plus large, illumination.

 

Afin de comprendre ce que nous entendons par cons­cience de plus en plus étendue, observons la Nature : chaque être y occupe une place particulière de l’évolution et dispose d’un champ de conscience plus large et plus élevé que celui de l’être qui le précède dans cet enchaînement, qu’il englobe et surpasse.

 

 

Observons successivement l'état apparent de non-conscience et d’insensibilité des minéraux, puis les processus sub­conscients de la vie des végétaux (les tropismes) et leur perception de l’environnement, les premières lueurs de conscience et de sentiment chez les animaux supérieurs (l’instinct), puis la Soi-conscience ouverte (la conscience raisonnante et pleinement sensitive, qui réfléchit sur sa propre nature, sur sa place dans l’univers, sur ses origines, et ses potentiels véritables,  etc.) qui, sur cette planète, semble atteindre sa plus haute expression à travers l'être humain.

 

 

Vous comprenez intuitivement que cette évolution de la conscience sur la Terre est toutefois connectée à l'évolution de tous les êtres, dans l’univers entier…

 

 

Cependant,  du fait du lent processus de maturation dans la Nature,  il s'écoule d’énormes périodes avant que de tels changements n’apparaissent clairement, et l’homme ne peut donc les apercevoir dans le court laps de temps que dure son existence.

 

 

Par ailleurs, sa science est trop récente pour qu’il puisse en avoir une démonstration.

 

 

Cependant, du fait des facultés phy­siques et mentales particulières de l’homme,  des accélérations de ce processus sont possibles.

Mais il ne le sait pas, et reste attaché à sa condition première sans pouvoir espérer, comme un ange qui ne saurait pas comment s’envoler pour rejoindre le ciel d’où il vient…

 

 

Seul un entraînement adéquat et personnalisé peut lui permettre de provoquer cet éveil beaucoup plus tôt,  quelquefois en l’espace d’une vie.

 

 

Cette sorte de "forçage spirituel" était précisément le travail des anciennes Ecoles de Mystères, et c'est dans le prolongement de ces méthodes que le programme d'études d’Asther est structuré.

 

 

La conscience universelle va ainsi beaucoup plus loin que la conscience humaine spontanée, c’est-à-dire terrestre et native.

 

Elle peut être désignée par les termes de conscience cosmique

 

La première étape de cette avancée supérieure transcende déjà la pensée, son nom usuel est intuition.

 

 

Pour l’individu normal, l’intuition est rare, voire quelquefois muette…

Cependant, et simplement grâce à l’entraînement adéquat qui permet d’atteindre cette qualité de conscience, on peut obtenir la connaissance directe des réponses aux questions que l’on se pose sur la vie, et l’on peut voir clairement sa trajectoire passée, son cheminement présent et la route à venir.

 

En outre, posséder cet état de conscience plus élevé rapproche constamment et infailliblement de qui l’on veut être et de ce que l’on veut faire dans le monde.

 

C’est pourquoi Asther s’efforce de mettre à la portée de toute personne sérieuse et pondérée les moyens par lesquels elle pourra faire naître en elle même des états supérieurs de conscience éveillée, jusqu’à pleine et durable disponibilité et efficience.

 

Atteindre ce but a été l’objectif premier de tous les grands enseignements spirituels à travers les siècles.

 

Désormais, Asther met à votre portée les clefs d'une telle expansion, et vous enseigne les méthodes d'entraînement nécessaires, ainsi que les techniques pour la réaliser.

 

 

Celles-ci sont formulées clairement, afin d'aider les chercheurs sé­rieux à découvrir les moyens par lesquels ils peuvent expérimenter - et vivre - des états de conscience plus étendus et supérieurs.

 

Cet enseignement a été testé et éprouvé au cours de nombreux siècles, et par ce même entraînement,  des milliers de personnes ont atteint les buts les plus élevés qu’ils s’étaient eux-mêmes assignés et la plupart ont laissé leur nom dans l’Histoire.

 

SPÉCIFICITÉS DE L’ENSEIGNEMENT

 

Asther, Arts et Sciences de la Tradition Hermétique, est un centre d'enseignement et d'en­traînement traditionnels en forme d’association à but non lucratif.

 

Ses méthodes d'enseignement, tout comme cet enseignement lui-même, sont ceux de la Tradition Occidentale Hermétique, qui ont été transmis d'Adeptes à Initiés depuis des temps immémoriaux.

 

 

Asther s’est donné pour tâche de retranscrire la Sagesse Eter­nelle dans une formulation contemporaine accessible à tous et de la diffuser.

 

Les enseignements d’Asther – qui n'étaient délivrés dans le passé qu'à des individus sélectionnés – sont désormais à la disposition de tous, et il est dorénavant possible à quiconque de les suivre librement, moyennant une unique et solide promesse.

 

CURSUS ET MODALITÉS DE L’ENSEIGNEMENT

 

Les Arts et Sciences de la Tradition HERmétiques sont très nombreux, et forment une culture distincte, aussi vaste que celle à laquelle vous êtes habitué(e) et à laquelle vous vous référez ordinairement ; en voici les principaux :

 

Alchimie (métallogénie, arts du feu,) et chimie, Astrologie (tempéraments et cycles) et Astronomie (cosmographie, cosmologie), Cabale, Magie (chirologie, chiromancie, cyclologie, graphologie, hypnose, magnétisme curatif, naturelles, radiesthésie, Tarologie, etc.), Médecines préventives (santé, anatomie, physiologie, typologie, thérapeutique, etc.) et pharmacopées naturelles (aromathérapie, phytothérapie,  cristallothérapie, etc.)

Mais aussi art culinaire, arts martiaux, danses, dessin, musique,  psychologie, secourisme,  etc.

 

Sont encore enseignées de très nombreuses notions relatives à l’Histoire, aux mythologies, aux nombres, lettres, langues, étymologie, grammatologie, couleurs, formes, glyphes, symboles, allégories, tropologies, topologie, géographie,

Le travail, enseigné par étapes simples, claires et accessibles, avec des pratiques reconnues sans danger, est proposé sous une forme que tout adulte normalement intelligent et instruit peut comprendre, à raison de six envois par ans sous pli discret.

 

 

Les débutants étudient progressivement tous les mêmes sujets, parce que les bases néces­saires à l'acquisition des principes de la Sagesse éternelle sont partout et tout le temps les mêmes pour tous.

 

Ces premières leçons constituent les fondements de la théorie et de la pratique sur lesquels la superstructure de tout le travail à venir prendra appui, c’est pourquoi on ne saurait les sous-estimer ou les négliger.

 

Elles constituent, tout autant que la science moderne, un système logique et cohérent d'études et de pratiques liées les unes aux autres, procédés à la base de l'entraînement des Ecoles de Mystères depuis l’aube des temps.

 

C’est après l’acquisition de cet apprentissage de base que l’étudiant(e) peut approcher d’un savoir s’étendant très largement au delà de ce que l’on imagine ordinairement, dans la transcendance…

 

 

La salle de classe de l’aspirant, son laboratoire alchimique et l'endroit où il apprend et médite, est sa propre vie quotidienne ; son athanor, c’est-à-dire son fourneau d’alchimiste, est son propre être.

 

 

L’expérience quotidienne prend dès lors un sens totale­ment différent, dont on perçoit petit à petit le fil conducteur, et la présence de la grâce, ou guidance supérieure.

 

De cette originale et discrète manière, la vision particulière de l'Univers et de l'homme de chaque étudiant(e) s’imprègne et se prépare à son insu à toujours être au centre de sa propre existence.

 

La seule différence entre un Adepte et l'homme naturel non-éveillé, outre les dispositions spéciales que confère l’Adeptat, est la façon dont l'Adepte se pense lui-même, pense à l'uni­vers et à son Créateur, et la manière dont il se met en œuvre et s’exploite, selon ses propres références et objectifs, toujours en accord et en harmonie avec le plan divin perceptible dans la nature.

 

L'enseignement dévoilé dans les leçons d'Asther est aussi une série de pratiques et de méditations qui unissent ses membres, indépendamment du lieu géographique et temporel où ils se trouvent, dans un puissant corps métaphysique.

 

Il utilise des supports traditionnels, véhicules de connaissances relatives aux principes universels, aux structures et potentiels réels de l'homme, à sa place et à son rôle dans le Cosmos, à de très nombreuses notions générales utiles à la vie de tous les jours, notamment en matière de santé et de vie morale, et ce notamment par l'interprétation correcte et l'usage des emblèmes et des symboles.

 

Les symboles sont le langage de la subconscience, qui communiquent les mêmes idées à chaque individu, quelle que soit sa langue maternelle.

 

:  quelle que soit votre situation présente, quelle que soit votre histoire passée, si votre aspiration est pure et sincère, un apprentissage régulier et consciencieux peut apporter une transformation radicale et l'amélioration de votre vie.

 

Le temps que vous consacrerez à vos études, méditations et exercices, dépendant totalement de votre détermination personnelle, ce que vous recevrez sera exactement proportionnel à l'effort que vous aurez fourni.

 

Quelques précisions :

 

Asther est une organisation à but non lucratif qui se consacre exclusivement au développement et à l'harmonisation de l'être humain, dans le respect et la dignité, afin d’offrir l’accès à l’ultimité de leur être tous ceux qui en font la demande et sont prêts à en accomplir l’effort.

 

Asther diffuse l’enseignement hermétique traditionnel, dont sont issus presque tous les autres, et offre ainsi l’une des très rares possibilités actuelles de retrouver la force morale, psychologique et physiologique dont ont joui certains de nos ancêtres les plus fameux dans l’Histoire, prélude à la vie spirituelle véritable, et offre à tous les moyens d’avancer vers son propre accomplissement…

 

Les responsables d’Asther sont dédiés au service, pour le seul privilège de propager les enseignements de la Sagesse Eternelle afin qu’elle soit accessible mais toujours protégée.

 

Il importe de préciser qu’Asther ne saurait être confondue avec une secte ou une société secrète quelconques.

 

En effet, son enseignement est totalement indépendant des modes, des philosophies et des religions, ne s’appuie sur aucune révélation ou sur quelque dogme que ce soit, n'est pas prosélyte, réducteur ou sectaire, et aucun culte (dont celui de la personnalité) n'y figure.

 

Pour cette raison, recevoir l’enseignement d’Asther n’oblige pas à renoncer à sa religion ou à son affilia­tion à d'autres organismes ou associations de même profil.

 

Par ailleurs, dans ses activités et écrits, Asther ne soutient ni ne propage d'idéologies et d'assertions limitant les libertés individuelles ou collectives, et ne diffuse pas de présentations cherchant à endoctriner par effet de séduction ou en tirant profit des difficultés existentielles des personnes qui s’en approchent.

 

En dernier lieu, Asther accueille sans distinction de sexe, d'âge, d'origine, de confession ou d'opinion, toute personne majeure où autorisée portant intérêt à ses objectifs et idéaux, dans un esprit de respect et de tolérance.

 

Les cotisations servent uniquement à payer les frais qu'occasion­nent la rédaction et la diffusion des cours.

 

Seule l'appartenance au Pronaos ou aux Groupes d'Etudes fait l'objet d'une participation supplémentaire (location de salle, assurances, etc.).

 

Les noms des membres ne sont en aucun cas communiqués sans qu'ils en aient eux-mêmes donné l'autorisation écrite.

 

Les renseignements concernant les lieux où se réunissent les Groupes d'Etudes et les responsables que l'on peut contacter ne sont envoyés qu’aux Membre d'Asther.

Tout membre est libre de démissionner sans avoir à se justifier.

COMMENT DEVENIR MEMBRE D’ASTHER ?

 

Tout homme ou femme majeurs éprouvant un intérêt sincère pour les objectifs de notre Ordre peut présenter une demande d'affiliation à Asther.

 

Avant décision, il convient cependant d’étudier une nouvelle fois très attentivement et sérieusement tout ce qui précède et qui suit.

 

Comme vous le constaterez, aucune incitation directe ou indirecte ne figure dans ce texte : il appartient à chacun de se déterminer, et toute demande doit être librement et entièrement pesée, selon les propres critères d’appréciation et de choix des demandeurs.

 

Participation : Tout membre aspirant reçoit un ensemble de leçons tous les deux mois. Celles-ci constituent un enseignement progressif des sujets basiques d'étude proposés dans les anciennes Ecoles de Mystères. Les adhérents peuvent, s'ils le désirent, participer aux réunions rituéliques, destinées à permettre un premier contact avec les plans de conscience plus élevés.

 

Consultation : Les adhérents peuvent consulter le Conseil d'enseignement pour tous problèmes en rapport avec les instructions qu'ils reçoivent, ou leurs problèmes d'ordre personnel.

 

Cotisation : La cotisation est payable à l'année (un paiement par fraction est accordé sur demande).

Un versement forfaitaire de 20 € est demandé aux nouveaux membres pour couvrir les frais d'établissement du dossier.

 

Les dons ne sont utilisés que pour le maintien de l’œuvre d'Asther.

 

Le montant annuel de la cotisation est de 216 €.

 

Il est possible de régler :

·       par semestre : 2 fois 108 €

·       par trimestre : 4 fois 54 €

·       ou par virement mensuel automatique : 18 €

 

Une tarification duo et étudiant est possible sur demande.

 

Le tarif couple, sauf Suisse et Afrique, est de 324 € ou 27 € par mois.

 

Pour la Suisse, la cotisation annuelle est de 320 Francs Suisses.

 

Pour l'Afrique, la cotisation annuelle est de 144 €.

 

 

 

 

 

Si vous décidez d’ouvrir la porte que voici, et donc de franchir cette étape, envoyez une lettre exposant votre trajectoire et vos attentes, à l’adresse que vous découvrirez sur le seuil :

 

 

 

 

ASTHER

1 rue des Montiboeufs

75020 Paris

 

 

Si votre demande est agrée, que vous êtres accepté(e) comme candidat(e) à l’inscription comme Membre Associé d’Asther, vous bénéficierez aussitôt de tous les avantages et privilèges dont profitent les adhérents, que voici :

 

PRIVILÈGES DES MEMBRES ASSOCIÉS

 

1. Les Membres Associés reçoivent un enseignement graduel en forme de leçons imprimées, couvrant tous les sujets du cursus, du début à la fin (les leçons ne peuvent donc pas être achetées, mais sont l’un des privilèges de l'adhésion à Asther).

 

2. Les Membres Associés peuvent communiquer avec le Conseil d'enseignement par courrier. Dans leur lettre, ils peuvent exposer les problèmes que leur posent la compréhension des cours ou leur application pratique. Ils peuvent aussi profiter de l'expérience et de la connaissance du groupe des membres les plus avancés, s'ils le désirent.

 

3. Les Membres Associés, ainsi que leur famille, peuvent profiter du travail rituélique régulier du groupe d’entraide spirituelle pour leurs problèmes personnels.

 

4. Les Membres Associés peuvent participer aux Groupes d'Etudes.

 

5. Après avoir accompli le cursus d'étude de base et montré qu'ils ont les qualités d'harmo­nie et de fraternité requises, les Membres Associés peuvent demander à recevoir l'Initiation,

 

 

afin de faire partie d'un groupe de travail rituélique spécial. En tant que membres, ils auront alors le droit de participer aux différents rituels du Pronaos. Ces rituels sont une aide puissante pour l'obtention d'une expansion de la conscience éveillée et l’accès à la maîtrise.

 

·        Etre Membre Associé est en soi un privilège, car il vous relie aux plus hautes forces spirituelles des Maîtres et des Adeptes, appelés "Grands Compagnons", qui sont au service de ces forces.

 

Tels sont les privilèges que confère l'appartenance à Asther : ils ne sont pas à vendre et l’on peut en jouir librement.

 

 

1. Remplissez le formulaire d'inscription joint à la réponse.

 

2. Renvoyez-le avec votre chèque (cotisation et frais de dossier), en précisant dans quelle langue vous souhaitez suivre l'enseignement.

 

Remplissez avec soin votre demande, et envoyez-là accompagnée de votre chèque à l’ordre d’Asther à :

 

ASTHER

1 rue des Montiboeufs

75020 Paris

 

 

Madame O    Mademoiselle O     Monsieur O

 

Nom :

 

Prénom :

 

Adresse :

 

……………………………………………………………………………………………………………

 

……………………………………………………………………………………………………………

 

 

Code Postal : …………………..  Ville :………………………………..

 

Pays :

 

Téléphone domicile ou travail :

 

e-mail :

 

Marié(e) :  Oui    Non        Enfant(s) :        fille(s)        garçon(s)

 

Profession :

 

Hobbies, passe-temps favoris :  ………………………………………………………………………

 

Date de naissance : ………………..

 

Lieu :………………………….

 

Heure : ……….

 

Quels sont vos centres d’intérêts dans le cadre de cette étude ? :

 

 

 

 

 

Comment avez-vous connu ASTHER ? :

 

 

 

 

 

 



Je demande à être admis(e) comme Membre Associé.

 

Veuillez trouver ci-joint ...............… € + 20 € (frais de dossier) pour paiement de ma cotisation annuelle, que je verse en espèces `, par chèque bancaire  `, par chèque postal `, autre `.

J'ai bien noté que, la cotisation étant annuelle, toute fraction non versée est due.

 

Je m'engage à respecter pleinement et définitivement le caractère confidentiel de cet enseignement.

 

 

Date et signature :

 

 

 

 

 

 

 

 

ASTHER

Arts et Sciences de

la Tradition Hermétique

Association à but non lucratif selon la Loi de 1901

 

1 rue des Montiboeufs

75020 PARIS


 
Tél : 06 84 16 86 48



http://www.asther.fr/

 

 

"Connais-toi toi-même, alors tu connaîtras

ton destin et ton Créateur"